Des perturbateurs endocriniens et de l’antimoine dans nos bouteilles en plastique.

Perturbateurs endocriniens
Bouteille plastique perturbateurs endocriniens

Selon des chercheurs de l’université d’Heidelberg (Allemagne), les bouteilles d’eau en polyéthylène téréphtalate (PET) contiennent des traces d’antimoine (Sb), une substance toxique et des perturbateurs endocriniens. Les scientifiques allemands ont étudié 15 marques canadiennes d’eau vendue en bouteille de PET, et 48 marques européennes. Pour comparaison, ils ont aussi mesuré la teneur en antimoine d’une eau provenant d’une nappe phréatique canadienne, 3 marques d’eau dé-ionisée conditionnée dans des bouteilles en PET et une marque d’eau canadienne emballée dans du polypropylène. L’antimoine a été détecté à hauteur de centaines de parties par trillion (ppt), soit beaucoup plus que pour les autres types d’eau, et notamment l’eau provenant de la bouteille en polypropylène. Ce qui a confirmé l’hypothèse de l’équipe universitaire: le métal toxique provient du PET, dont un de ses composés, le trioxyde d’antimoine, est utilisé dans la fabrication de ce type de plastique. D’ailleurs, les chercheurs ont poussé leur expérience jusqu’à mesurer le taux d’antimoine dans une eau habituellement conditionnée dans du PET, avant son emballage. Là encore, l’eau avait une teneur beaucoup plus faible qu’après cette étape industrielle: 4 ppt, contre 360 ppt juste après le conditionnement, et 630 ppt 3 mois plus tard. La teneur en antimoine reste bien inférieure aux recommandations, mais sa consommation continue peut devenir gênante. D’autant plus, note William Shotyk, qu’«au Japon, le PET est fabriqué avec du titane (Ti), un élément insoluble et sans danger, contrairement à l’antimoine.»

(sources : Claire Avignon –  http://www.journaldelenvironnement.net/article/un-metal-toxique-dans-les-bouteilles-d-eau,14133)

Bisphénol A et antimoine, voici deux combinaisons dangereuses qui, une fois libérées des bouteilles en PET, peuvent pénétrer notre organisme. La libération est stimulée si la bouteille en PET concernée contient de la boisson gazeuse, alcoolisée ou chaude, sous l’effet de cette dernière une trentaine de nanogrammes peut se transmettre sous quelques heures dans la boisson qu’on boit ensuite. Éliminer les matières plastiques cancérigènes de sa vie et faire attention à connaître la composition indiquée sur l’étiquette de l’emballage !

On les rencontre tous les jours et pourtant ils sont nombreux à ignorer qu’il s’agit des matières plastiques cancérigènes. On parle des bouteilles en PET (Polyéthylène Téréphtalate), qui sont remplies d’eau minérale et de boissons rafraîchissantes, et que nous gardons même après les avoir vidées, en supposant qu’elles pourront encore nous servir plus tard d’une façon ou d’une autre. Toutes les bouteilles ne rentrent bien évidemment pas dans cette catégorie, il est ainsi très important de connaître la composition des bouteilles en plastique données.

Le filtre Cristalinn, vous permet d’avoir une EAU DE QUALITÉ directement à votre robinet. Plus besoin d’eau en bouteille.

BPA – perturbateurs endocriniens

Il semble logique de penser que plus une bouteille est solide et dure, plus elle est sûre. Néanmoins, ce n’est pas le cas en réaliste, puisque ce sont justement celles-ci qui contiennent du bisphénol A (BPA : perturbateurs endocriniens), les bouteilles de boissons sportives ne font pas non plus exception. Toutes les heures de 8 à 30 nanogrammes de BPA (perturbateurs endocriniens) se libèrent de ces bouteilles, et deviennent encore plus intensifs sous l’effet de la lumière et de la chaleur. La libération de ces substances est davantage intensifiée dans le cas des jus de fruits, ainsi que dans le cas du vin et dans celui des boissons chaudes. Des perturbateurs endocriniens ? Le BPA peut influencer le régime hormonal des enfants, peut causer des anomalies congénitales et des tumeurs, il peut en outre provoquer de l’obésité, de la maturité sexuelle précoce ou encore du diabète. Cette combinaison peut être malheureusement dangereuse pour les adultes aussi, mais l’organisme adulte peut plus facilement le décomposer. Il peut générer des troubles menstruels chez les femmes, mais son effet cancéreux a été également prouvé, c’est justement la raison pour laquelle les bouteilles en PET contenant du BPA sont considérées comme matières plastiques cancérigènes.

Antimoine toxique

De nos jours, 90 pour cent des bouteilles en PET sont produits avec l’utilisation de l’antimoine, puisque ce métal est le meilleur catalyseur pour la production du PET.  Bien que certaines recherches montrent que les bouteilles en PET contiennent une quantité d’antimoine qui reste en dessous de la valeur limite, cette substance peut être apportée à notre organisme d’autres sources également, telles que les fourrures de frein des voitures. Puisque dans les grandes villes la teneur en antimoine de l’air est plus élevée, cette quantité peut s’ajouter à celle se trouvant dans les bouteilles pour finir par causer de divers problèmes sanitaires. La consommation ou plutôt l’aspiration de l’antimoine peut générer – sur le long terme – des affections pulmonaires, des douleurs articulaires ou musculaires, des maux de tête, de la diarrhée ou de l’ulcère de l’estomac. La démangeaison, l’anémie, l’insuffisance rénale et la perte de poids peuvent également tous se manifester comme conséquence.

(source : Dr Barbara Markus – http://www.magazine-mode-de-vie.com/curiosites/plastiques-cancerigenes)

Le filtre Cristalinn, vous permet d’avoir une EAU DE QUALITÉ directement à votre robinet. Plus besoin d’eau en bouteille.